Beethoven beat

Des fourmis dans les jambes ce matin ? Envie d’un petit boogie-woogie ? Let’s go, on met un 33 T sur la platine et hop, en avant, on danse. Mais un 33 T de qui ?

De Jerry Lee Lewis ? Mais non, de Ludwig van Beethoven, on écoute la Sonate pour piano n°32 en Ut mineur – Opus 111 – Arietta – Adagio molto semplice de la 7ème à la 9ème minute. Soit deux minutes de clavier endiablé qui donnent envie de bouger.

J’ai eu le bonheur d’assister hier soir à un exposé remarquable donné par Jean-Marc Onkelinx, musicologue-conférencier renommé, sur Beethoven et ses compositions pour piano seul dont ses 32 sonates et j’ai découvert quelques surprises dont cet extrait au tempo rock composé, ne l’oublions pas, il y a près de deux siècles. Étant donné sa surdité, Beethoven qui était un pianiste virtuose ne jouait pas seulement avec ses doigts mais aussi avec ses poignets, ses bras, son corps et il lui arrivait de « cogner » les touches de son clavier pour essayer, sans doute, d’entendre quand même quelques notes. OK, il ne jouait pas avec ses coudes et ses talons comme la grande légende du rock américain que l’on surnommait The Killer mais il ne manquait pas de ryhtme pour autant.

Cette sonate n°32, sa dernière, est selon les spécialistes (moi je n’y connais rien en piano) un véritable Himalaya pour les pianistes. Certains disent en plaisantant qu’il faut au moins douze à treize doigts pour la jouer. Si elle est dynamique pendant quelques instants, elle est aussi très douce, presque silencieuse, pendant sa longue introduction et sa finale, ce qui montre que le grand Ludwig n’était pas qu’un claviériste fougueux mais aussi et surtout un immense compositeur et un musicien au doigté ultra-sensible.

Merci Monsieur Onkelinx pour cette belle soirée d’hier, vous m’avez beaucoup appris.

Et mis en jambes ce matin. Allez, je ré-écoute. Let’s go Ludwig !

Copyright de l’image © HELENE DELFOSSE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s