Cha ba da ding dong

Balade à Bruges. Mais surprise, que de monde pour un dimanche d’hiver !

Je pensais que le froid, même si le soleil était de la partie aujourd’hui, découragerait les touristes et ne laisserait les splendeurs de la ville qu’à quelques promeneurs emmitouflés. Ce n’est pas grave, si les trottoirs sont encombrés et les vitrines difficiles à regarder, la beauté des lieux est accessible à ceux qui lèvent les yeux pour admirer les pignons, les créneaux et les merlons des façades du Moyen-Âge et de la Renaissance. Mais quand même, tout ces gens ! D’où viennent-ils et pourquoi ?

En arrivant sur le Markt, la grand-place, je comprends : au pied du beffroi, un grand chapiteau accueille le Brugs Bierfestival où des dizaines de stands proposent en dégustation les meilleures bières du pays. C’est bien notre chance, nous qui souhaitions une promenade tranquille et romantique dans la charmante Bruges l’ancienne. Nous fuyons donc le centre pour nous enfoncer dans les petites rues en direction du Béguinage laissant la foule et le festival loin derrière nous. Nous nous réfugions dans un petit restaurant où il n’y a quasi personne. Et soudain, en sourdine, nous entendons le carillon du beffroi entonner la mélodie du film Un homme et une femme.

Et Bruges redevient alors douce et paisible… cha ba da ding dong cha ba da ding dong…

IMG_2688.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s