P … de carte de voeux !

Le recyclage est à la mode. Fini de gaspiller. Les rêves brisés, les idées pas réalisées, les fonds de tiroir, il ne faut plus rien jeter. En ce premier jour de l’année 2019, j’ai envie de vous écrire un billet de bonheur mais je galère un peu. Comme je le disais hier à un ami, les mots du cœur ne s’écrivent pas plus facilement parce qu’on est copywriter. Que de fois ma femme ne m’a-t-elle pas demandé de rédiger – quand cela se faisait encore – nos cartes de vœux car « pour toi, c’est facile, les mots coulent tout seuls de ton stylo ». Mon œil! 

Aussi, chers lecteurs et lectrices, je vous ré-envoie ce vieux billet de fête recyclé pour vous souhaiter une belle année et vous remercier pour votre fidélité tout au long de 2018.

Casse-noel-jouet-1292849901_83

Aux abris !

Dans tous les départements de création des agences de pub, c’est la panique. Quand le boss débarque avec son briefing pour la carte de vœux du bureau, les créatifs tremblent : « Au secours, pas moi ! Je l’ai déjà faite l’année passée » ou « Impossible, j’ai trop de boulot pour le plus gros client de l’agence ».

La carte de vœux de l’agence est probablement la création la plus difficile – et la plus emm…- de l’année.

On n’a pas de budget. Comme c’est pour l’agence, ça ne doit pas coûter cher.

On n’a pas de délai. Le patron a oublié qu’on arrivait à la fin de l’année et c’est la veille de Noël qu’il s’aperçoit que l’on n’a encore rien envoyé aux clients et aux prospects. Alors que d’autres agences l’ont déjà fait ! Donc, faut faire vite, faut faire mieux.

On n’a pas de filet de secours. Ce n’est pas un client traditionnel et bon enfant qui va juger votre créativité. Mais bien votre boss, vos collègues et vos confrères. Rien que des gars sympas, pleins de tolérance à votre égard.

Enfin, on n’a rien à dire, mais on doit le dire d’une manière « impactante, intéressante, exclusive et mémorable ».

Comme je suis seul dans mon « agence », la p… de carte de vœux, c’est pour ma pomme. Et je n’ai toujours pas d’idée.

J’essaie donc de me souvenir de celles qui m’ont marqué pour m’inspirer. Tiens ! la première qui me revient à l’esprit, c’est celle de Bernard Bureau, Directeur de création d’Ogilvy Paris, qui me l’a envoyée quand j’étais son alter ego à Bruxelles. C’était une boule de Noël cassée et emballée dans du papier de soie. Une façon amusante de me souhaiter de joyeuses fêtes et de m’annoncer, par la même occasion, le déménagement de son agence.

Mais en quoi, une boule cassée pourrait-elle m’inspirer pour mes p…de vœux de cette année ? Oh ! j’ai trouvé … je vais utiliser ce visuel pour vous souhaiter de prendre soin de vous et de ceux que vous aimez.

On est tous si fragiles, n’est-ce pas ?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s