J’espère que non

À chaque été, il y a un jour comme ça. Un jour de pluie consacré au grand nettoyage des caves, du garage et des pièces inoccupées de la maison qui s’encombrent de meubles, de caisses de livres, d’objets inutiles ou inutilisés. Un tas de choses qui surgissent du passé et s’accumulent je ne m’explique pas comment. Ce jour là, aujourd’hui, je me retrousse les manches et exécute les ordres venus d’en haut : je fais le tri (souvent à contrecœur) entre ce qu’il faut garder car « ça peut toujours servir » et ce dont il faut se débarrasser « car ça prend de la place ». C’est le jour où je crée quelques petites annonces de vente sur eBay, bien que je déteste ça depuis qu’une épouvantable femme m’ait insulté parce que le sac à main de marque que j’avais mis aux enchères à partir de 25 euros « n’était pas impeccable ». Ben oui, Madame, si son cuir n’avait pas été légèrement écorché, je ne vous l’aurais pas proposé, ou alors peut-être à sa vraie valeur de plusieurs centaines d’euros.

Bref, je n’aime pas cette idée de « revendre » mes vieux trucs chargés d’histoire et de souvenirs mais parfois il faut se faire violence, on ne peut pas tout garder. J’ai donc placé sur eBay un vieux meuble peint, deux fauteuils d’enfants, des accessoires de voiture, des kilos de livres et quelques autres vieux brols. J’espère que tout partira, pas pour le peu d’argent que ça va me rapporter mais pour que tout cela serve encore plutôt que de moisir dans un coin chez moi.

Quand je dis « tout », je mens. J’espère qu’un des deux petits fauteuils en rotin pour enfant ne sera pas acheté. Je ne sais pas pourquoi mais je l’aime bien même si je me suis déjà pris les pieds dedans car il « gêne » partout. Mes petits-enfants n’en veulent plus, ils sont trop grands pour s’asseoir dedans et d’ailleurs ils n’ont jamais aimé ce siège « tu sais, papi, le rotin ça gratte aux fesses ». Et le coussin prévu pour remédier à ce problème a toujours été introuvable servant tantôt à des bagarres, tantôt à des matches de foot dans les chambres.

Donc, dis-je, ce fauteuil, je suis triste de m’en séparer, sans raison mais je le trouve beau quoi ! « Allez Michel, pas de mièvrerie quand même, place-le sur eBay et on n’en parle plus » m’a dit Marie-Thérèse. J’ai donc obtempéré.

Mais je l’ai mis à un prix prohibitif !

IMG_6620.jpg

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s