Fleur de terre

Parmi les jolies fleurs de mon jardin, il y a celle-ci que j’aime particulièrement. Elle est éphémère et ne vit que quelques semaines en été. Est-ce une Charlotte, une Daisy, une Juliette ou alors une Pompadour ?

Non, c’est une Bintje, une fleur bien de chez nous. Celle dont la racine, qu’on appelle aussi tubercule, deviendra en septembre une bonne grosse patate à frites.

Oui, aujourd’hui, le bout de mon jardin et les champs qui entourent mon village resplendissent du blanc pur de ses pétales, du vert émeraude de ses feuilles et quand on regarde de près du jaune pétant de ses boutons.

Un peu de beauté et de poésie avant un destin riche en glucides, à cuire deux fois dans la graisse de bœuf – on s’en fout des scrupules des fonctionnaires de l’Europe.

Et à consommer ensuite avec de la mayonnaise, dirait Devos. Ou de la sauce andalouse, rétorquerait Lemmens.

IMG_6132.jpg

IMG_6154.jpg

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s