Ողջույններ

Michel, je suis sur la place de Nivelles à 14h15 si le cœur t’en dit. Bernard – OK, j’arrive, t’es où ? Michel – Je suis au Code Bar sur le coin 😉

Le SMS (TEXTO pour mes lecteurs français),  il n’y a pas à dire, c’est quand même une invention géniale. Bernard, un vieux copain photographe est de passage dans ma ville et il me propose à l’improviste de boire un verre avec lui. Cela n’arrive pas souvent, alors je débarque sans délai.

Bernard est revenu ce week-end d’un voyage en Arménie où il est allé avec Dan, un autre ami de longue date, passer quelques jours chez Fred, un vieux pote art director avec qui j’ai travaillé – et aussi un peu, beaucoup, rigolé – il y a deux ou trois siècles. Fred a quitté la Belgique il y une quinzaine d’années et vit aujourd’hui à Sissian, à 200 km d’Erevan, après avoir transité par Casablanca, Dubaï et Jeda. Je ne l’ai plus vu depuis lors mais j’ai de temps en temps de ses nouvelles via une autre invention magique – quand elle est bien utilisée – qui s’appelle Facebook. Grâce à mes billets quotidiens, je sais que Fred ne m’a pas oublié. Les statistiques de lecture quotidiennes que me livre WordPress, le serveur de mon blog, je vois quasi tous les jours la mention d’un lecteur en Arménie. Parfois – rarement – Fred likes un de mes billets. Il a toujours été économe de ses efforts. Donc, quand il likes, je sais qu’il aime vraiment.

Bernard m’a montré quelques photos de son voyage et j’ai pu revoir avec émotion l’ami Fred toujours en forme, affichant le même sourire sympa que celui que j’ai connu. Bien sûr, Bernard m’a dit qu’ils avaient bu quelques vodkas et autres liqueurs locales, dont une ou deux à ma santé.

Il paraît, selon Bernard, que là-bas quand on lève son verre et que l’on porte un toste on dit Bortch, c’est du moins ce que j’ai compris. Comme je n’étais pas sûr, j’ai utilisé Google Traduction et j’ai sorti le mot arménien Ողջույններ qui signifie Cheers en anglais, À ta santé en français, Saluti en italien, Prosit en allemand… bon, j’arrête là, je ne vais pas vous retranscrire tout le dictionnaire.

Fred, quoiqu’on dise, je lève mon Orval à ta santé et espère te revoir un de ces quatre lors d’un de tes passages en Belgique. Quant à toi Bernard, merci d’avoir partagé ce bon moment cet après-midi.

FullSizeRender.jpg (WordPress Stats – michelcollart.wordpress.com)

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s