Bonne route

Voilà, je viens de rentrer de la HELHa de Mons avec la satisfaction du devoir accompli. Pendant trois jours, j’ai accompagné et interrogé mes étudiants, les uns pour leurs examens de fin d’année, les autres pour leurs jurys de fin d’études. J’aurai vu et entendu beaucoup de bonnes choses… et quelques moins bonnes aussi. Mais dans l’ensemble, ce n’était pas mal du tout et beaucoup de ces jeunes sont prêts à entamer une nouvelle étape de leur vie. Je leur souhaite dès à présent bonne route.

Aujourd’hui, c’était aussi le premier jour du CEB, quatre jours d’épreuves pour les élèves de 6e primaire en vue de l’obtention du Certificat d’Étude de Base leur permettant l’accès à l’enseignement secondaire. Des examens qui préoccupent davantage les parents et les instituteurs que les enfants eux-mêmes comme j’ai pu le constater ce matin en écoutant quelques interviews à la radio :

– Alors, Nathan, es-tu stressé par le CEB ?

Par le CEB non… mais par mes parents qui n’arrêtent pas d’en parler OUIIII !

– Et toi, Jef ?

– Nous dans notre classe, c’est notre prof qui nous met la pression. Il a peur qu’on soit mauvais et qu’on puisse croire qu’il a mal fait son travail… on a beau lui dire de ne pas s’en faire, il n’arrive pas à se calmer.

Chez mes petits-fils, le stress du CEB ne fait pas encore de ravages. Maxime est trop petit, quant à Awen et Cyril, ils sont dans l’enseignement flamand et non soumis à ce certificat. Cela dit, les gars ne peuvent pas trop se la couler douce car ils ont des contrôles de fin d’année en dictée, calcul, sciences, étude du milieu, j’en passe et des meilleurs.

Seul Cyril qui est en dernière année de maternelle n’est pas encore concerné par ces jours de torture mais il se tracasse déjà un peu pour l’année prochaine car il sait qu’en primaire, lui aussi devra travailler. J’en parlais avec lui il y a quelques jours et lui disais que moi aussi dans mon école, j’allais consacrer cette semaine aux examens. Il m’a regardé avec de grands yeux tout ronds d’étonnement :

– Mais papi, t’es pas trop vieux pour faire des examens ?

– Oui tu as raison, mais je ne vais plus faire ça longtemps, encore un an. Et puis stop.

J’entrerai alors dans ma septantaine, l’âge de découvrir de nouvelles routes.

IMG_6110.jpg

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s