Ciel ma télé !

Je hais de plus en plus mes écrans et pourtant comme la plupart d’entre nous j’y suis accro. Je garde mon iPhone en poche ou sur ma table de nuit pour soi-disant être disponible à et avoir accès à mes proches à tout moment. Mais en réalité, je l’avoue, je l’utilise plus pour surfer sur les réseaux sociaux alors que je n’y trouve que rarement une perle égarée dans un tas de bêtises ou d’horreurs. « Mais je n’y vais que pour voir les réactions à mes billets, dis-je ». Menteur ! J’y suis un voyeur comme tout le monde et souvent j’ai honte et j’enrage d’y perdre autant de temps.

Quand je ne tapote pas mon iPhone, mes doigts courent sur le clavier de mon ordinateur portable qui porte bien son nom puisque je l’emporte partout où je vais. « On ne sait jamais des fois que je devrais taper une idée en urgence ». Menteur encore une fois, c’est surtout pour lire à tout moment les dernières infos (sur mon iPhone, mes vieux yeux ne parviennent pas à lire les articles).

Et enfin quand je ne suis ni sur l’un ni sur l’autre, j’allume ma télé. Heureusement, là, je suis assez sélectif. Les séries, les jeux, les émissions de télé-réalité, les talkshows vulgaires et/ou débiles, j’éteins d’office. Les journaux télévisés, je regarde mais ça me déprime. Les films, je m’endors car les bons sont diffusés en général très tard le soir. Les documentaires, je reste devant l’écran pour me persuader que je suis un téléspectateur intelligent mais je tiens rarement jusqu’au bout. Bref, je suis un compulsif des écrans mais comme ce qui s’y passe m’ennuie, me consterne ou me terrorise, je lis, j’écris et j’écoute de la musique en même temps. Et je m’étonne que j’ai des migraines !

Hier cependant, la télé m’a envolé, loin de cette fatalité qui me colle à la peau, elle a rempli ma tête d’autres horizons comme le chanterait Goldman. Sur FR2, Envoyé Spécial nous envoyait ailleurs. Loin, haut, avec Thomas Pesquet, le jeune astronaute français qui a filmé et photographié ses six mois dans la Station Spatiale Internationale à 400 km au dessus- de nos têtes. Une vie quotidienne en apesanteur. Des vues de la Terre époustouflantes. Un grand moment d’aventures télévisuelles comme j’en ai rarement vécu.

Pendant une heure, j’ai flotté au dessus des infos tragiques, des scandales politiques, des discussions imbéciles, des pubs trash… qui encombrent mes écrans et ma vie.

Et en redescendant sur Terre ce matin, après une nuit de rêves étoilés, je me suis promis d’éteindre plus souvent mes écrans-drogues et de n’en profiter que quand ils sont géniaux comme hier soir.

Entretemps, je vais essayer de lever davantage les yeux vers le ciel.

IMG_6077 (1).jpg

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s