Blowin in the wind

Dernière leçon de l’année scolaire. Chacun rentre chez soi, je reverrai mes élèves dans un mois. Après le blocus.

Certains sont sereins avant d’aborder la période des examens : « No souci, M’sieur, j’suis cool ». D’autres le sont moins et me posent trente six questions sur celles que je leur balancerai quand ils seront devant moi : « Pas d’angoisse, jeunes gens, je ne serai pas là pour vous exploser mais pour évaluer avec vous ce que vous aurez retenu de ces quelques mois passés en mon (agréable) compagnie. Et pour découvrir aussi – surtout – comment vous aurez traduit mes conseils et vos réflexions en projets de qualité dans le book que vous me présenterez. Tout ira bien si vous le ‘faites aller’, ça ne dépend que de vous : la seule personne que vous devez éventuellement craindre, ce n’est que vous… si vous n’avez rien fichu. »

Mon esprit vagabonde au volant, je revois les moments-clés de cette année, je suis heureux et fier à la fois : « Hey man I did again !». J’ai la chance inouïe d’être encore en activité, en possession de presque tous mes neurones, dans un domaine que j’aime avec des jeunes que j’apprécie et qui, j’ai la faiblesse de le croire, me rendent la pareille. Certes, ce ne fut pas simple tous les jours, ni pour eux, ni pour moi. Et pour eux, les jours qui viennent s’annoncent chargés.

Le vent s’est levé partout autour de moi, les éoliennes tournent à grande vitesse, les nuages noirs qui s’étaient accumulés semblent être aspirés. L’horizon s’éclaircit. Heureux présage ?

Bon vent les amis !

IMG_5783.jpg

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s