Chaud Django

La petite salle de la Scenina à Ajaccio est pleine à craquer. Ce vendredi soir, dîner-concert avec le Corsica Jazz Trio, trois copains guitaristes qui mélangent avec talent la musique de Django Reinhardt et l’émotion de la culture corse. Jazz manouche et chansons traditionnelles se télescopent avec bonheur, rythmées par les fourchettes des convives qui battent la mesure entre deux bouchées de dos de cabillaud en croûte.

L’ambiance est chaude ce vendredi soir au 15, boulevard Maglioli. À minuit, le dessert glacé n’a toujours pas été servi, ça patine du côté de la cuisine et il fait douf dans la boîte. Les musiciens sont sortis fumer une cigarette sur le trottoir, petite pause avant de reprendre leurs grattes de plus belle. J’en profite pour aller prendre un peu d’air aussi.

Et, bavard comme je suis, j’aborde les trois jeunes corses gitans et leur dis d’emblée que je viens de la commune belge où est né Django Reinhardt en 1910. Silence. Respect. Yeux ronds. C’est comme si j’avais dit que je descendais du ciel. Et j’ajoute que le festival annuel Django Liberchies* (Pont-à-Celles) a lieu ces 13 et 14 mai. « Vous connaissez ? »

Évidemment qu’ils connaissent, le guitariste-chanteur s’y est produit l’an dernier et râle de ne pouvoir venir cette année avec ses deux potes. Mais contrat oblige, ils partent en Équateur ce week-end.

Il fait quand même déjà chaud là-bas, c’est chez nous qu’il faut venir mettre le feu, les gars !

https://www.facebook.com/django.liberchies/

IMG_5736.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s