Étang de passe

Les occupants de l’ancienne maison du médecin ont arrangé ses abords et dressé une grande palissade devant leur façade. Depuis des années, cette belle maison se déglinguait, le jardin était l’abandon. Elle n’était occupée, je pense, que par un studio d’enregistrement. Et les musiciens, c’est bien connu, grattent plus volontiers la guitare que des murs qui s’écaillent et des sentiers qui s’embroussaillent.

Ça chuchote et ça cancane dans le village. « Il semblerait que la maison du Docteur O. soit devenue une maison de passe. Tard dans la nuit, on y voit se glisser derrière la palissade de grosses voitures. C’est incroyable, n’est-ce pas, dans un petit village comme le nôtre ». Ah bon ? Oh moi, ça ne me dérange pas.

Ça ne m’étonne pas non plus. La luxure et le stupre, je connais. Je vois et j’entends ça tous les jours derrière chez moi depuis le début du printemps. Les grenouilles de l’étang, qui ne sont pas de bénitier, s’envoient en l’air, la saison des amours a déjà commencé. Cet après-midi, par exemple, alors que je travaillais au potager, ont fusé à quelques mètres de moi, des trilles ascendants qui rappellent le bruit que font les dents d’un peigne quand on y fait défiler notre doigt (dixit les sites spécialisés). En d’autres mots, des grenouilles batifolaient avec des crapauds et mêlaient leurs cris aigus à leurs râles gutturaux tout en frottant leur peau lisse et brillante à celle des mâles rugueuse et bosselée.

Et attention, nous n’en sommes qu’au début de la saison. En bon voyeur pervers, je me suis caché derrière la haie pour observer à la jumelle les premiers ébats derrière les tentures des jeunes pousses de roseaux. Je n’ai pas vu grand-chose, je l’avoue, mais je sais que bientôt les roseaux et les nénuphars vont s’agiter car la partouze sera totale : il paraît que chez ces grenouilles une étreinte peut souder les partenaires jusqu’à sept jours. Dans ces moments-là, quand l’orgie est à son comble, au bout de mon jardin les coassements durent jour et nuit, pendant des semaines.

Alors, vous pensez bien que ce ne sont pas quelques flonflons et néons d’une maison de passe qui vont me gêner.

IMG_5050.JPG

FullSizeRender.jpg

Capture d’écran 2017-04-03 à 17.20.05.png

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s