Immangeable

Grillé, poché, rôti, enfourné… c’est la fête du poisson à la radio. Candice, l’animatrice de l’émission culinaire s’en donne à cœur joie. J’écoute et plus elle parle, plus je me sens idiot.

Hier, en effet, j’ai voulu faire le sympa et préparer le repas du soir tout seul comme un grand. Au menu, veille du 1er avril oblige, deux beaux morceaux de cabillaud et des poireaux du jardin. Rien de plus facile à préparer. Sauf pour les distraits dans mon genre qui veulent faire deux choses à la fois : cuisiner et lire.

Les chroniques de Jérôme Ferrari, 22 textes parus dans La Croix et publiés dans un livre titré Il se passe quelque chose et édité chez Flammarion étaient trop passionnantes. Elles traitent avec intelligence et parfois humour d’un sujet crucial de notre époque: la confiance dans l’information qui est tellement mise à mal. Que savoir, qui croire ? Aujourd’hui, la “distinction entre fait et fiction (c’est-à-dire la réalité de l’expérience) et la distinction entre vrai et faux (c’est-à-dire les normes de la pensée) n’existent plus.”

Bref, une odeur de brûlé m’a in formé que j’avais bousillé la bouffe. Le cabillaud sur son lit de poireaux ne ressemblait plus qu’à une pape cramée immangeable, sauf pour mes poules. Cela m’aura au moins servi à trouver un sujet de billet de 1er avril.

Allez bon poisson à tous, et surtout n’avalez pas tout ce qu’on vous racontera aujourd’hui. Ni les autres jours.

FullSizeRender.jpgIllustration : Le Typo du Panier – Marseille

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s