Ça sent le sapin

Je n’aime pas cette odeur douceâtre au fond du jardin. C’est une odeur de mort. On a dû abattre nos trois derniers grands sapins. La tempête de cet été les avait bien déplumés et surtout dangereusement penchés.

Luc et son équipe d’élagueurs sont arrivés tôt ce matin et dès 8 heures, leurs tronçonneuses ont hurlé et entamé leur sale boulot. À midi, Il ne restait plus de ces trois géants qu’un gros tas de bûches bien collantes et odorantes. J’ai mal au cœur car ces trois arbres sont de beaux souvenirs de Noël, chacun ayant été la vedette lumineuse de notre salon pendant la période des fêtes il y a une trentaine d’années, d’après le nombre de stries que j’ai pu approximativement compter dans les rondins.

Comme tout jardinier qui se respecte, je ne suis pas resté les bras croisés à me lamenter, j’ai mis en pratique la règle d’or « Un arbre coupé, un arbre replanté ».

Cette fois, ce ne seront pas trois jeunes sapins de Noël, ce n’est pas la saison, mais trois hibiscus-juniors qui eux aussi aussi porteront des boules décoratives.

De jolis pompons rouges nous promet leur fiche technique !

IMG_4920.jpg

IMG_4915.jpg

IMG_4916.jpg

IMG_4919.jpg

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s