Il a venté tout le dimanche

Je viens d’allumer un des derniers feux de cheminée de cet hiver.

En début de semaine, j’ai en effet commencé à nettoyer et ranger mon abri à bûches, ne chargeant plus qu’un gros panier dans le garage pour quatre ou cinq soirées. Dès que le printemps se manifeste, je ne brûle plus de bois. Et cette semaine, il a déjà bien montré le bout de son nez et sorti ses premières couleurs : jaune-forsythia, blanc et bleu crocus, mauve-primevère. Mais le ciel l’a remballé et retrouvé toutes ses nuances de gris. La pluie qui ruisselle est même revenue frapper doucement sur nos carreaux. Et aujourd’hui, c’est le vent qu’on entend chahuter entre les ardoises du toit.

Le temps n’étant donc pas à la balade, nous avons décidé de passer le dimanche en vase clos, en totale autarcie, entre lectures et aquarelles, entre silences et rafales, entre fumet de lapin mijoté à la Chimay et bouquet de Côtes du Rhône.

Maintenant la cheminée chante et les flammes dansent. Pas besoin d’allumer la radio ni la télé ce soir.

IMG_4899 (1).jpg

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s