« Promenade en bord de mer et étonnements heureux »*

Quel super titre pour ce samedi ! Il n’est pas de moi mais d’Olivier de Kersauson qui écrit, chante et clame son amour pour la mer dans son dernier livre éclaboussant d’émotions, publié au Cherche Midi fin 2016.

Je l’ai acheté hier et parcouru en l’ouvrant comme indiqué en quatrième de couverture à n’importe quelle page. Ses mots m’ont accompagné toute la journée sur le bateau qui m’a mené aux îles d’If et du Frioul, modeste voyage en mer avec les touristes vers le château d’Edmond Dantès, mythe de l’aventure créé par Alexandre Dumas en 1844, auteur du premier grand feuilleton de presse à suspense. Pendant que l’écume du sillage blanc s’écrase sur la vitre du bateau, je pense à la première phrase magnifique de ce livre : «Quand je regarde la mer, je me promène dans le temps du monde ».*

Et quand, je me suis arrêté de me balader dans le temps pour quelques heures immobiles avec Marie-Thérèse, tous les deux assis sur un rocher face au large turquoise et au ciel bleu marine, nous avons rêvé que nous embarquions sur la petite barque, dodelinant au milieu de la baie, vers d’autres horizons : « Une coque, même pourrie, même réduite à l’état d’épave, sent toujours l’aventure ».*

* Promenades en bord de mer… (Olivier de Kersauson)

FullSizeRender[1].jpg

FullSizeRender.jpg

IMG_4837.JPG

 

 

One thought on “« Promenade en bord de mer et étonnements heureux »*

  1. Philippelamensch

    Cest l’îlot de Gaby, une actrice locale, aimée d’un type riche qui lui a aussi construit la folie luibfausant face sur la corniche.

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s