Mauvaise vie

Je me balade dans les ruelles de la vieille ville. Il n’en reste plus grand-chose, les bombardements allemands de la dernière guerre mondiale ont quasi tout saccagé et les promoteurs depuis ont achevé le boulot.

Quelques façades de jolies maisons anciennes ont cependant survécu et ont été restaurées ainsi que de rares bâtiments plus imposants comme une vieille brasserie ou un ancien hospice où l’on soignait les pèlerins sur la route de Compostelle. Ce vieux quartier dégage encore un certain charme et attire les peintres du dimanche quand il fait beau.

Et quelques poètes maudits quand il fait gris. Alors ceux-ci se déchaînent sur les façades, les barbouillant de graphismes hideux aux couleurs pisseuses et de phrases si profondes qu’on ne les comprend guère, comme « La vie est une mauvaise symphonie de Vivaldi » certes plus ambitieuse sur le plan poétique mais moins percutante que le « Fuck la police » qui éclabousse la porte du garage d’en face.

Je contemple ces œuvres murales et pense pour ma part qu’en cet endroit « La vie est plutôt une mauvaise peinture de Pollock », « un mauvais vers de Baudelaire » et en levant les yeux vers les buildings écrasant ce vieux quartier « une mauvaise architecture de Le Corbusier » (si tant est qu’il en fit de bonne).

IMG_4532.JPG

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s