Perce-neige

Etienne nous invite à faire un tour dans sa splendide propriété. Au pied des arbres et des taillis, le printemps perce la croûte de terre encore froide et pointe le bout du nez en des centaines de grappes de perce-neige, la fleur symbole d’espérance et de courage.

Il fait frisquet mais nous n’avons pas froid. Avec l’autre Michel de notre classe de Collège, nous avons rendu visite cet après-midi à Roland, un ancien condisciple que la terrible maladie du Locked In Syndrom a cloué muet et immobile dans un fauteuil il y a vingt ans. Nous avons échangé de nombreux souvenirs et photos de classe ans, Roland communiquant avec nous par la voix robotique de son ordinateur ultra-sophistiqué. Nous recevons ses mots, entre larmes et fous-rires. Quel après midi d’émotions, mes amis !

Une fois rentrés chez Etienne, autour d’un verre – eux d’un excellent Bordeaux, moi, toujours en tournée minérale, d’un pétillant jus de pomme – nous avons continué notre conversation, incapables de nous séparer.

Évocation du Collège et du passé, bien sûr, mais aussi du présent et du futur, parlant chacun de nos enfants et petits enfants, savourant ce bonheur inestimable d’être encore (bons) vivants, en super-forme à l’entrée de notre septantième année. Etienne et moi venons, en effet, de fêter notre anniversaires. Michel, ce sera dans quatre mois.

Etienne nous confie alors qu’en cette année exceptionnelle, il a choisi d’offrir, ses moyens le permettent, à toute sa famille (22 personnes ! 5 enfants et 15 petits enfants) un voyage extraordinaire dans un pays exotique dont je tairai le nom par souci de discrétion.

Une folie, dit-il, une envie profonde de mon épouse et de moi-même, un moment unique que nous voulons à la fois donner et recevoir : “Ma maman était une femme géniale qui à ses 80 ans m’a dit une chose inoubliable : à mon âge, je ne veux plus de cadeaux, seulement des souvenirs. J’ai retenu sa leçon et je la mets en application dès à présent”.

Merci mes amis pour cette belle après-midi, ce cadeau de quelques heures que vous venez de m’offrir. Ce souvenir auquel je penserai toujours – surtout à toi Roland – quand je verrai des perce-neige, icônes d’espoir et de ténacité.

Capture d’écran 2017-02-17 à 19.30.58.png

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s