Fictif

La mode est au leurre, au factice, à l’irréel. Au fictif !

Regardez en France : quel bazar avec la triche de François et Pénélope, tout cet argent détourné pour rémunérer du travail fictif.

Et puis, regardez en Belgique : quelle foire avec ces révélations concernant des hommes politiques se sucrant par un cumul de mandats juteux n’exigeant que des prestations fictives.

Et ce n’est pas tout, regardez autour de vous: que de promesses fictives ! Ainsi, pas loin de chez moi, s’est ouvert récemment un supermarché offrant plus de “8000 produits de santé et de bien être aux prix les plus bas du marché”, une grande « parapharmacie » comme on dit pour enfumer le client. Avec un logo en forme de croix verte comme l’enseigne des pharmacies. Mais il ne s’agit pas d’une vraie pharmacie mais bien d’une vaste officine fictive animée par des conseillers-santé fictifs et non des pharmaciens diplômés. Fictif, en fait, ça veut dire faux, feint, illusoire.

Ce midi, comme je respecte toujours mon engagement de Tournée minérale en février, j’ai commandé un apéro rouge comme de l’alcool, dont le nom sonne comme un nom d’alcool mais qui n’est pas de l’alcool. Bref, un Spritz fictif.

Je l’ai bu et puis j’ai fait la grimace car comme tout ce qui est fictif, il ne laisse en bouche qu’un arrière-(dé)goût amer.

IMG_4152.JPG

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s