Lumière

Le plus dur en hiver, ce n’est pas le froid mais le gris sans fin, les jours sans lumière, le ciel bas et lourd qui vous fiche le blues : ” Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle – Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis – Et que de l’horizon embrassant tout le cercle – Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;…”

C’est fou quand même, je récite du Baudelaire quand je vais ramasser mes œufs. Je citais du moins jusqu’il y a quelques jours quand mes poules se sont remises à pondre et à m’offrir à nouveau 4 ou 5 œufs frais quotidiens. Mais quel rapport avec le poète maudit ?

Simple, cela veut dire que la saison du « spleen » s’achève, que les jours lumineux arrivent, que le printemps est au bout du tunnel avec ses couleurs vives de jonquilles et de primevères. Sans éclairage artificiel dans son poulailler, une poule a, en effet, besoin de 12 à 14 heures de clarté par jour pour pondre régulièrement.

Retour des œufs signifie donc retour de la lumière, victoire du moral sur le spleen. Retour du soleil dans la poêle à crêpes.

IMG_4074.JPG

IMG_4058.JPG

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s