Il est où…

Journée de balade et de shopping à Lille. Marie-Thérèse et moi, on aime beaucoup cette ville. Atmosphère, belles façades, jolies boutiques, chouettes restos dans le vieux centre et surtout de super magasins d’art pour Marie-Thérèse et quelques librairies exceptionnelles pour moi dont le célèbre Furet du Nord et la Maison Tirloy de la rue Esquermoise. Dès que vous poussez la porte de celle-ci, vous passez de l’agitation de la rue commerçante à une ambiance calme, douillette, presque pieuse. Il faut dire que l’endroit est connu pour son étage de livres philosophiques et religieux mais aussi les grandes tables de son rez-de-chaussée offrant un vaste et intelligent choix de littérature générale. Je pourrais y rester des heures à farfouiller dans les piles de bouquins posées un peu partout. Aujourd’hui, je me suis imposé un fil rouge pour mes achats: après cette année grise, je veux commencer la prochaine avec des pages consacrées au bonheur.

Je tombe d’emblée sur le Journal d’un homme heureux de Philippe Delerm dont j’ai déjà parlé un peu dans un billet précédent mais dont je n’avais lu que quelques extraits sur internet. J’apprécie beaucoup le regard de cet auteur. Le titre me plaît. La première phrase du quatrième de couverture aussi: “Je me suis levé ce matin en pensant que la journée allait être bonne”. Vendu, je prends.

Juste à côté, une couverture criarde attire mon regard. Oh mais c’est l’impertinent Jean-Louis Fournier ! De quoi nous parle-t-il ? Du Bonheur à gogos… avec une s qui promet une bonne dose de moqueries agrémentée d’un zeste de cynisme: “Le bonheur est devenu obligatoire” écrit-il.  Je sens que ça va me plaire. Vendu.

Ensuite, je déambule entre les tables, lisant une première page ici, un dos de volume là, comme ça au hasard, comme si j’étais perdu, égaré… tiens, voilà un petit Guide des Égarés signé Jean d’Ormesson qui donne quelques réponses à la question “Qu’est-ce que je fais là? ” (c’est écrit à l’arrière du bouquin). Comme je me demande exactement la même chose à ce moment, je prends le livre et le glisse dans mon panier.

Je vais donc passer mon réveillon et mes premières soirées 2017 près du feu de bois avec des auteurs qui vont me saouler de bonheur. Pendant que Marie-Thérèse qui s’est réapprovisionnée en pinceaux, aquarelles et blocs de papier (elle a vraiment abusé de son porteur personnel) le créera dans des paysages féériques.

Et puis, je me suis offert un cadeau de fainéant : une paire de vraies charentaises. Pour me rappeler de ne rien faire plus souvent. De simplement m’asseoir. De regarder les nuages qui passent et les fleurs qui poussent. En ayant bêtement la banane. Parce que comme le dit la présentation du livre Bonheur à gogos, ” il faut rire de nos petits ou grands malheurs…”

Je vous souhaite une belle et heureuse année à tous.

IMG_3619.jpg

 

2 thoughts on “Il est où…

  1. jean-marie

    Quand j’étais jeune, j’allais à Lille à vélo depuis Mouscron, et je visitais aussi le Furet du Nord avec plaisir. Je garde un attachement pour les Picards et la langue picarde, qui aime piquer sans faire de mal.
    Je te souhaite beaucoup de petits et grands bonheurs, en charentaises ou pas.
    Profite du temps “présent” qui porte bien son nom !
    Jean-Marie

    Reply
    1. Michel Collart Post author

      Merci Jean-Marie, moi aussi je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle année et espère profiter de nombreux bons moments en ta compagnie, notamment sur les courts … et pas en charentaises 😉

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s