Saint-Daniel

Décembre, mois des grands Saints sympas.

Il y a d’abord Saint-Éloi et Sainte-Barbe, les saints patrons des ouvriers du fer et des métiers dangereux, qui déposent des bières et encore des bières sur les comptoirs le jour de leur fête.

Ensuite vient la Saint-Nicolas, le patron des enfants sages qui dépose des jouets au pied des cheminées et des bonbons dans les petits souliers. Et puis, c’est fini jusqu’à Noël. Et bien non, ça c’était avant : aujourd’hui, ce n’est pas fini car il y a désormais un autre grand Saint qui fait plaisir à ses amis: Saint-Daniel. D’ordinaire, Daniel est plutôt un diable, un joueur de tennis démoniaque qui aime se foutre de la balle de ses adversaires. Mais quand vient décembre, comme il a beaucoup à se faire pardonner, il se mue en ange pour préparer de succulentes galettes de Noël.

En fait, je viens d’apprendre cela ce soir en découvrant sur Facebook la photo du saint homme auréolé d’une lumière dorée occupé à préparer ses friandises. Mais surtout, j’ai eu le bonheur de découvrir un délicieux paquet-surprise déposé sur l’escalier de la maison de mon petit Maxime que je ramenais de l’école. Saint Daniel est, en effet, le voisin de mon petit-fils et il a pensé à réserver quelques galettes pour nous. Nous les avons croquées de bon coeur et Max les a trouvé, je reprends ses mots, « magnifiquement bonnes ».

Merci Saint-Daniel: ce sont des petits bonheurs comme celui-là qui font les vraies fêtes.

15542028_1252061408187472_1671131631030837762_n.jpg

IMG_3518.JPG

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s