Résiste

Le vent a soufflé toute la nuit. Après s’être calmé en début de matinée, de quoi reprendre son souffle sans doute, il se déchaîne à nouveau.

Il secoue maintenant le prunier qui a perdu ses dernières feuilles et s’énerve ensuite sur les bouleaux qu’il tente de faire ployer comme les roseaux de l’étang. Le grand chêne reste planté bien droit mais ses paluches blondes et ocres volent dans tous les sens et s’accumulent en tas épais derrière la haie. Parfois une rafale plus forte que les autres nous fait peur car elle nous rappelle la tornade qui a emporté tuiles et ardoises et couché de nombreux arbres dans notre village en juin dernier.

J’ai descendu dans mon jardin, pas pour y cueillir du romarin, mais jeter un œil au poulailler et lancer quelques poignées de grain dans les tourbillons qui les répartissent équitablement, évitant ainsi les bagarres entre les poules.

Mon regard s’est alors accroché à un petit groupe de feuilles courageuses qui s’agrippent de toutes leurs forces à leur branche. Il n’y a plus qu’elles sur leur arbuste. Elles finiront bien par céder, le vent est trop fort et emporte tout sur son passage, mais, allez les filles, elles vont tenir bon encore une heure ou deux ou dix.

Résiste – Bats-toi, signe et persiste – Résiste

Capture d’écran 2016-11-20 à 09.57.52.png

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s