Pas casser svp

Comme beaucoup, j’ai une sensation de gueule de bois ce matin, comme une odeur de cendrier froid et d’une boue de confettis sur le carrelage. Ajoutez aux mauvaises nouvelles, le crachin glacial, la triste nouvelle du décès d’une amie. Mais je m’étais dit que je n’écrirais pas de billet triste. À quoi bon, il y en assez, trop même.

J’en étais là de mes pensées quand, faisant la file dans le supermarché de mon bled, j’ai lu une affichette écrite à la main collée sur le distributeur de cigarettes demandant aux clients de ne pas secouer l’appareil. Je ne peux m’empêcher de faire un rapprochement avec le vote de cette nuit et de ceux à venir. De plus en plus, on entend des appels à ne plus discuter, ni argumenter, ni à échanger des idées mais à bousculer le bazar avec violence, à sketter l’baraque, à donner des coups de pieds dans la fourmilière (traduire par dans le cul de ceux qui ne sont pas et qui ne pensent pas comme nous). Il faut balayer, nettoyer, refouler. Secouer avec brutalité.

Et bien voilà, on y est. Espérons que la machine n’est pas cassée.

Capture d’écran 2016-11-09 à 11.36.03.png

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s