Cornet d’enfance

Une odeur de graillon et mayonnaise, une pointe de parfum piquant de pickels viennent me chatouiller les narines et brouiller l’arôme de l’expresso que je sirote sur la terrasse du Café de la Bourse où j’épluche ma feuille de chou. Soudain, ma tête oublie les Goblet, Wesphael et autres tristes portraits qui ornent nos quotidiens et grisaillent notre quotidien. Mon esprit s’envole soixante ans en arrière.

Les baraques foraines sont de retour pour les fêtes d’automne dont celle du Tour de Sainte-Gertrude, célèbre pèlerinage nivellois, vieux de près de huit siècles, qui a lieu le premier dimanche qui suit la Saint-Michel. Depuis l’âge de 6 ans, je ne l’ai manqué que rarement. Je marche chaque année la quinzaine de kilomètres à travers champs autour de la ville plus en souvenir de mon père qu’en l’honneur de la sainte patronne de la localité. C’est probablement le jour le plus marquant de mon enfance (avec mon père et ses amis), de ma jeunesse (avec mes frères et mes copains), de mon âge adulte (avec mes filles) et de mon papi-time (avec Awen, Max et bientôt Cyril).

Les baraques de tir à pipes, de pêche au canard et d’auto-scooters alignées devant les terrasses des bistrots de la grand-place font ressurgir dans ma mémoire une série de flashes heureux. Les odeurs chaudes de Crousti-frites me rappellent un souvenir précis: mon premier dîner au restaurant, un poulet-frites-compote et un des premiers Coca-Cola de ma vie. C’était exactement là, à l’emplacement de la friterie de la foire au pied de la Collégiale. J’avais 7 ans, je ne savais pas ce qu’était un restaurant, je n’avais jamais mangé que les plats de ma maman à la maison. Mon parrain m’avait invité pour fêter mon âge de raison à la grande roulotte foraine aux coloris vifs où des garçons en veste blanche ornée d’épaulettes dorées servaient des frites tout aussi dorées accompagnées de fricadelles, de moules ou de viandes grillées avec de nombreuses sauces de toutes les couleurs. Dans un grand brouhaha et une joyeuse ambiance musicale. Quand je pense que certains se vantent d’avoir inventé récemment le concept de Food Truck ou de Restaurant Éphémère… mais ça date au moins du Moyen-Âge les cuisines et tables ambulantes !

Ce premier repas à l’extérieur m’avait impressionné car mon parrain, grand résistant pendant la guerre, m’avait confié, entre deux gorgées de bière, quelques secrets comme celui du drapeau belge accroché aux bras de Jean de Nivelles en haut de la Tour de la Collégiale au nez et à la barbe de l’occupant nazi ou celui du sabotage de ses trains en gare de Baulers ou encore des transferts de courrier confidentiel par des jeunes cyclistes audacieux sur les petites routes de campagne entre Nivelles et Lillois. J’étais fasciné : je le vois encore me parler à voix basse, les yeux brillants de malice. J’étais fier aussi car il me considérait dorénavant comme un petit homme à qui il pouvait confier ce qu’il avait sur le cœur, lui qui n’avait pas de fils. Il aura toujours un comportement presque paternel à mon égard et nous ferons souvent, plus tard, de longues promenades à pied dans la campagne, accompagnés de son chien. Autodidacte, il me donnera le goût de la lecture et de l’histoire mais ne réussira pas à me convertir à sa passion de l’astronomie et de l’opérette. Observer le ciel la nuit depuis son grenier avec Luis Mariano qui roucoule dans le salon, ce n’était pas vraiment ma tasse de… cacao même si aujourd’hui cela fait partie de mes plus beaux moments d’enfant.

Mon esprit vagabonde sous le soleil de midi, je déguste ce cornet de souvenirs, je me laisse éblouir par les couleurs et les reflets des attractions foraines. Je referme mon journal gris, j’ai 7 ans.

Une enfance heureuse, quel trésor !

FullSizeRender.jpg

Capture d’écran 2016-09-23 à 17.17.04.png

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s