Dimanche monacal

C’est le dimanche préféré de Cyril et Awen. Bruxelles leur appartient, pas de voitures dans les rues, donc en avant les vélos, les rollers et les trottinettes. Je ne les verrai donc pas aujourd’hui: pourquoi viendraient-ils, en effet, à la campagne quand celle-ci s’invite dans la capitale. Quant à leur cousin Max, il est en visite dans la famille de son papa à Liège.

Chez nous, au village, il fait donc calme et silencieux. Presque ennuyeux, il n’y personne dans les environs, les voisins sont partis aux fêtes de Wallonie, c’est à peine si on entend une corneille au loin. On pourrait sortir la voiture et aller se taper la cloche dans un bel endroit mais par solidarité avec le “Dimanche sans voitures à Bruxelles” (et surtout par fainéantise, j’ai encore un zeste de migraine dans la tête), je ne ferai du tourisme que dans mon jardin. De l’expo des toiles de l’araignée dentellière qui loge dans ma cabane à outils à la maison des guêpes tapie sous les ardoises du porche de la maison, le patrimoine est intéressant à admirer pour celui qui ne craint pas les piqûres. Après les visites, je pousserai la barrière de mon petit verger afin de voir s’il nous donne de quoi vivre en autarcie aujourd’hui.

Ah ! les pommes semblent mûres. Avant de commettre l’irréparable, je vérifie toutefois qu’il n’y ait pas de serpent dans l’arbre ni de femme tentatrice dans les parages. Non, tout va bien, je peux cueillir et croquer en toute sécurité.

Maintenant, allons jeter un œil dans le poulailler : trois œufs plus les deux d’hier, ça devrait le faire (mon Dieu, quelle vilaine expression !). Il ne reste plus qu’à choisir parmi les salades. Une frisée ? Une laitue ? Ou une romaine ? Allez, va pour la laitue. Je devrais encore bien  trouver dans la cabane quelques patates de la maigre récolte de cet été, juste de quoi se sustenter aujourd’hui sans avoir à mettre ses habits du dimanche ni ouvrir la porte du garage. D’accord, ce sera relativement frugal. On peut même dire monacal puisque dans la cave au frais, nous avons encore deux bières de la brasserie de l’abbaye du Val-Dieu.

Allez, je fredonne le bénédicité en vous souhaitant une belle soirée de dimanche et un beau début de semaine.

FullSizeRender[1].jpg

FullSizeRender.jpg

IMG_2828.JPG

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s