Marche à l’ombre

C’est jour de fête aujourd’hui, la Wallonie oublie ses déboires et danse dans ses rues. Chez nous, à Nivelles, les splendides cloîtres de la Collégiale accueille les stands des breuvages locaux : on n’imagine pas des fêtes wallonnes sans blondes mousseuses ni petits pekets. Je m’étais donc dit que j’irais bien saluer Sainte-Gertrude (en attendant son Tour dans trois semaines !) et trinquer avec l’un ou l’autre ami.

Mais quand je me suis réveillé ce matin, aïe, ouille, grrr, elle était de retour. Je l’avais oubliée mais elle pas, elle était là et bien là, décidée à ne pas me lâcher de toute la journée. Quand je me suis mis debout, elle m’a bousculé, j’ai un peu vacillé mais me suis rattrapé à la poignée du tiroir de la commode pour ne pas tomber. Elle m’a ensuite donné des coups sur la tête, des deux côtés, j’avais l’impression d’avoir une forge dans le crâne. J’ai alors ouvert les tentures pour avoir un peu lumière et là, elle m’a brûlé les yeux. Merde de merde, elle est de retour. Je devrai donc rester tout mon samedi à la maison sans bouger, à l’abri de la lumière, sans pouvoir participer à la fiesta.

La barre et la gueule de bois, je les ai déjà. Salope de migraine va !

FullSizeRender.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s