Pas d’équipe ?

Mauvais présage hier après-midi. J’ai mes trois petits-fils dans la voiture, ça se chamaille et ça se plaint à l’arrière : il fait trop chaud papi, on peut ouvrir la fenêtre ? Oui, mais juste un centimètre. Et zou, la vitre se baisse et le petit drapeau belge qui y était accroché est emporté par le vent.

Était-ce un signe prémonitoire de la tempête qui allait s’abattre le soir sur le royaume ? Une victoire que tout le monde croyait déjà acquise s’envolait au profit du Pays de Galles. Larmes et grincements de dents n’y pourront rien, les Belges sont éliminés. J’ai regardé le match et comme tout le monde, j’ai vibré pendant la première demi-heure, tout se passait comme dans un rêve et puis, tout s’est compliqué. Disons plutôt que les Gallois ont repris la situation en main et ont super bien joué. Et les Belges non. On pourra gloser tant qu’on veut, la réalité est que le foot est un jeu (et doit le rester) et qu’il faut accepter la défaite quand l’adversaire joue mieux.

Ce matin, je lisais dans Le Soir que « La Belgique a du talent, Le Pays de Galles a une équipe ». Mouais, c’est un point de vue. Moi, au contraire, je trouve que nos Diables sont arrivés en quart de finale parce qu’ils sont une équipe et il ne faut pas oublier les joies que cette team nous a apportées, je pense personnellement aux bons moments passés avec mes petits gars et leurs drapeaux et leurs écharpes. Merci à chaque joueur, merci à toute l’équipe. Je lirai d’autres commentaires de journalistes et supporters, brûlant aujourd’hui ceux qu’ils adoraient hier, reprochant aux joueurs leur manque d’esprit de solidarité, à l’entraîneur sa faible vision tactique, à tous leur absence d’abnégation. Bof. Tous ont joué, j’en suis sûr, le mieux qu’ils ont pu, tantôt bien, tantôt moins bien. Ils sont tombés hier sur plus forts qu’eux. Point, on s’incline et on applaudit.

La Belgique n’aurait donc pas d’équipe ? En somme, il n’y aurait rien d’étrange à cela, chez nous, on n’a même pas de vrai pays et la fierté nationale, bof (ouf ?) ce n’est pas notre truc… (en ces temps de nationalisme exacerbé, je trouve ça plutôt bien). J’ai quand même replié le drapeau (couleurs belges et logo Jupiler) qui pendait à mon balcon et l’ai rangé dans un tiroir pour la prochaine coupe du monde qui aura lieu dans deux ans en Russie.

Pour vivre d’autres bons moments, en équipe, avec les Diables rouges et mes petits diables personnels.

FullSizeRender.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s