Allez une fois !

J’avais dis que je m’en foutais. Que cet Euro était vraiment un non-événement dans ce monde en proie aux pires problèmes. Que ces gamins surpayés parce qu’ils savent jouer avec un ballon ne méritaient pas mon attention. Que ce foot gangréné par le fric et la corruption me dégoûtait.

J’avais dit aussi que le nationalisme ne m’intéressait pas. Que la Belgique était un concept qui ne m’avait jamais vraiment ému. Que chanter la Brabançonne la main sur le cœur n’avait jamais dressé un seul poil sur mes avant-bras. Que le rouge, le jaune et le noir étaient des couleurs pas très sexy.

J’avais dit aussi que tout ce verbiage d’experts en foot me fatiguait. Que les discussions de comptoir au sujet des choix tactiques de l’entraîneur étaient pathétiques. Que les états d’âme des joueurs restés sur le banc me laissaient de marbre. Que je m’en fichais du genou d’Eden et des ischio-jambiers de Kevin comme de mes premières chaussettes.

J’avais dit que… et pourtant j’ai craqué quand j’ai vu les fenêtres de mes voisins décorées des couleurs nationales. Quand j’ai entendu – à l’épicerie, à la boulangerie, à la pharmacie, au resto, au bistrot, à l’univ, au supermarché, à la librairie, à la radio, à la télé, sur facebook, bref partout – les espoirs de mes compatriotes. Et puis surtout quand j’ai prêté l’oreille aux commentaires de mes gamins qui s’échangent avec passion les photos de nos joueurs.

Tous attendent avec impatience et nervosité le match décisif de ce samedi que nos Diables doivent absolument gagner contre les Irlandais. Tous espèrent que le maudit « Belgium bashing » va enfin s’arrêter.

J’avais dit que… mais j’ai changé d’avis : moi aussi, j’ai accroché un drapeau à ma fenêtre et comme tous les Belges, sauf les intellos, les snobs, les grincheux, les cyniques, les oiseaux de mauvais augure… bref ceux qui sont au dessus de tout ça, je croise mes doigts (de pied) : samedi on va gagner, j’en ai trop ras-le-bol de la tristesse et du ciel qui n’arrête pas de pleurer.

Je veux entendre mon pays chanter. Au moins une fois, dis.

FullSizeRender.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s