Terminus Campus

15h30. Les étudiants viennent de quitter le local, c’était leur dernier cours de l’année avec moi. Et peut-être mon dernier cours tout court. On verra en septembre si je suis encore d’attaque pour une année supplémentaire.

Ce midi, comme nous sommes déjà entrés dans la semaine de blocus, la cantine universitaire était fermée, j’ai donc dû me rabattre sur le fritkot de la chaussée de Binche fréquenté par les students et les camionneurs. Rarement un prof.

J’ai ainsi redécouvert la saveur d’un bon gros paquet de frites, d’un petit pot de mayonnaise et d’une fraîche 33. Un repas excellent pendant. Un peu moins durant les heures qui ont suivi en classe. Dur, dur de ne pas somnoler pendant qu’en prévision des examens, je survole la matière vue cette année. Vivement le tennis de demain matin que je fasse fondre les trois tonnes de calories absorbées ce midi.

Trois tonnes de plaisir quand même. Quel bonheur en effet de retomber quelques instants en jeunesse et de rire des réflexions entendues aux tables voisines.

Même si, comme les frites, elles étaient parfois grasses.

IMG_1212.JPG

FullSizeRender[2].jpgFullSizeRender[1].jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s