Boum

Il y a une semaine déjà, les attentats. Et depuis, quasi en boucle, des informations toujours plus inquiétantes, des images douloureuses, des témoignages poignants, des manifestations d’amour et de haine. Des déclarations, des reportages, des flashes qui nous engluent, quoiqu’on dise, dans la peur. On a beau dire qu’il faut continuer à vivre, rester positif, aller de l’avant, comme la plupart d’entre nous, je n’y arrive pas vraiment. Dès que je m’assieds pour tenter d’écrire mon billet quotidien, il m’est impossible de penser léger malgré les clichés anodins que je prends pendant la journée pour susciter un billet insouciant.

Aujourd’hui pourtant, mes photos sont fraîches et joyeuses. C’est un beau jour de vacances, mes trois petits fils sont avec moi, le temps est correct et on a décidé de nous balader dans le bois pour “aller à chambourées” (wallon nivellois) c’est-à-dire cueillir des jonquilles comme le veut la tradition dès les premiers jours de printemps. Ce matin, j’ai enfin le sentiment d’aller “cueillir” quelques instants de bonheur simple et total dans un environnement paisible, intact, sans danger. Les enfants se défoulent, courent et créent des bouquets pour leur maman et leurs mamies.

Tout à coup, la douceur du moment est déchirée par une très forte déflagration. Nous sursautons, des oies ou des canards crient de l’autre côté du bois, des oiseaux chahutent dans les branches. “Papi, qu’est-ce que c’est ? Des terroristes ? J’ai peur, retournons vite à la voiture ?” Awen tremble et veut qu’on s’en aille immédiatement. Je le rassure, et aux deux plus petits qui ne se rendent pas vraiment compte, je dis qu’il s’agit sans doute de chasseurs. Awen n’y croit pas, le ” boum” que l’on a entendu est beaucoup trop fort. Moi non plus, inévitablement je pense à une explosion au coeur de la ville proche.

Nous rentrons dare-dare à la maison où je consulte internet. Suite aux nombreux appels de la population inquiète, la police de la région a publié ce tweet : “Avions militaires en exercice dans l’espace aérien belge. Mur du son franchi à plusieurs reprises = BOUM = c’est normal ! ‪#PoliceCharleroi “. Ouf ! ce n’était pas grave.

Mais je me dis quand même que vivre comme avant, quand les enfants ignoraient ce qu’était un terroriste, ce n’est pas gagné.

IMG_0531.JPG

IMG_0534.JPG

IMG_0537.JPG

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s