Samedi avec S comme Swing

Samedi soir, je suis claqué, pas au top de ma forme, j’avais plutôt envie de rester calfeutré à la maison près d’un bon feu de bois… et une bonne bouteille de bordeaux. Mais j’ai promis à ma fille Laurence d’aller l’écouter avec ses amis de la chorale Chansons du Monde fêter leur 25 ans d’existence par un concert exceptionnel revisitant leurs grands succès (de Brel à Michaël Jackson en passant par Fugain et JJ Goldman) en première partie. Et présentant en seconde partie un tout nouveau répertoire jazz en partenariat avec un groupe de musiciens chevronnés et talentueux sous la direction de Robert Ferrière, maître de chœur et de Michel Paré, trompettiste et leader musical.

Nous occupons, avec ma famille et celle de Jean-François le mari de Laurence, la 4ème rangée du Waux-Hall de Nivelles. Deux de mes petits fils sont là, Maxime et Awen pour soutenir l’un sa maman, l’autre sa marraine. Nous avons un peu le trac pour elle et ses 75 amis choristes : il y a près de 700 personnes dans la salle de spectacle, il y en aura autant demain et ils ont enregistré leur DVD la veille. On sent de la tension dans l’air. Soudain les lumières s’éteignent, les spectateurs se taisent, les chants fusent de partout, les choristes sont dispersés sur la scène et dans la salle. Sons frissons. C’est parti pour un spectacle « waow ».

Après quelques minutes, ma fatigue s’est déjà envolée, je suis complètement entraîné par des émotions multiples : joyeuses, tendres, nostalgiques, percutantes, douces, punchy, bouleversantes, insolites… et même rigolotes quand la panthère rose se met à swinger ou le dentiste de Boris Vian et d’Henri Salvador à avoir les « guiboll’s en fromag’ blanc ». Pendant deux heures trente, ça va swinger, avec quand même une pause Leffe ou Aclote pour le public assoiffé.

J’étais arrivé à huit heures fa-ti-gué, je repartirai vers minuit complètement détendu et en super-forme. Sur le chemin du retour, je fredonnerai en boucle dans ma voiture les Whoo Whoo Chatanoga du fameux All board de Mack Gordon and Harry Warren.

Quelle soirée mes amis !

Merci à toi Laurence, à toi aussi mon amie Annie, à tous les choristes, à Robert, à Michel, à tous les musiciens, aux techniciens, aux barmen, etc. Vous m’avez retapé !

Et bien sûr, comme le public vous l’a chanté à la fin du concert, je vous répète encore une fois « Joyeux anniversaaaaiiiire ».

affiche mars2016.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s