Rêve ou cauchemar ?

Chaque année, à la fin de l’hiver, revient le maudit dimanche de Creativa, le Salon des loisirs créatifs. Marie-Thérèse adore, je hais. Mais bon, quand on aime, on ne râle, on accompagne avec le sourire. Forcé, je le reconnais.

Déjà sur le ring quelques kilomètres avant d’arriver aux Palais des Expositions du Heysel, c’est l’enfer. Ça bouchonne, ça klaxonne, ça bougonne. Nous sommes pourtant un dimanche matin, jour de repos, où vont-ils donc tous ? Ne me dites pas qu’il y a autant d’artistes peintres, céramistes, créateurs de bijoux, scrapbookers et autres peinturlureurs de macramé en Belgique ?

Non, très vite les panneaux publicitaires me font comprendre que tout ce monde se rend au Palais 12, voisin du 7 qui accueille Creativa, à l’expo Made in Asia destinée aux passionnés de mangas et de jeux vidéo. Dans les parkings bondés et les allées qui mènent aux caisses, je me retrouve ainsi rapidement coincé non plus en enfer mais pire, embrigadé dans une foule de pétés maquillés, masqués et déguisés en héros aux longues chevelures roses ou cendrées, portant capes et sabres, tous issus de la « culture pop-geek-asiatique ». C’est ce que disent les affiches. En plus, dans un autre Palais, on entend à fond de caisse, les répétitions et mises au point du concert apocalytique de Muse. Au secours, qu’est-ce que je fous ici ?

Une fois les caisses passées, je reviens enfin sur notre planète et arrive à l’expo Creativa. Pendant que Marie-Thérèse se dirige vers les stands, je vais prendre un café au calme au self-service situé à l’étage d’où l’on a une vue panoramique sur l’ensemble des exposants. Pendant une petite heure j’y lirai L’arbre de la vie Toraja de Philippe Claudel, un très beau roman sensible et poétique sur l’amitié et le sens de nos vies. Entre les pages, je jette de temps à autre un coup d’œil sur les allées pour y repérer ma femme. Mon attention est attirée par l’expo Rêves et cauchemars, je décide d’aller voir.

Il s’agit de dessins d’enfants, primés par le Journal Le Soir, illustrant les dragons, les serpents et/ou les fées et les lutins peuplant leurs nuits. C’est tout simplement magnifique. Crayons, gouaches et pastels ont dansé comme des sorcières et des fantômes dans de nombreuses classes du pays et accouché de dessins merveilleusement effrayants. Je les photographie presque tous, leurs grimaces me font rire, leurs couleurs m’éblouissent, je suis soudain content d’être là, planté au milieu de ce salon Creativa que j’abhorrais.

Je suis passé du cauchemar au rêve, merci les petits monstres !

Capture d’écran 2016-03-13 à 18.43.44.png

2ème prix interclasses – École Ulenspiegel – Classe de Mme Frédérique Strubbe

IMG_0441.JPG

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s