Waterloo ! Waterloo ! morne chaussée !

Le crachin désespère la plaine. Sur la chaussée se traînent des bataillons de véhicules progressant moins vite que des régiments de grognards et de dragons épuisés. Dans la file qui s’allonge sur cette route trop pleine, au milieu de ce champ de bataille balayé par le vent et où frissonnent quelques drapeaux déchirés, je (m’im)patiente au volant de ma voiture ralentie.

Les otolithes ont réattaqué à l’aube ce lundi, multipliant leurs escarmouches aux moindres mouvements brusques de ma tête. Ne pas laisser ces envahisseurs occuper le terrain de mon oreille interne gauche sous peine de subir tournis et vertiges. J’ai donc immédiatement réagi en forçant un rendez-vous chez mon kiné vestibulaire installé à quelques arpents de la Butte du Lion. « Venez jeudi matin à 8h30 précises, je pourrai vous recevoir avant mes premiers patients ». J’ai donc pris la route ce matin pour quelques manœuvres qui devraient stopper l’offensive des cristaux et les repousser dans leurs retranchements. Du moins, si j’arrive à temps ! Mais rien ne bouge à l’horizon, hélas, sombre comme la mer. Comme Grouchy, j’arriverai en retard et les otolithes gagneront la bataille jusqu’au prochain rendez-vous.

En attendant, il ne me restera comme aux autres automobilistes bloqués sur cette chaussée dans ce cirque de bois, de coteaux et de vallons, qu’à hurler le mot de Cambronne.

FullSizeRender[1].jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s