Sérieux (et grincheux) s’abstenir

Sortez délicatement le vinyle de sa pochette, posez-le sur le tourne-disque, débouchez une bouteille champagne, laissez-vous envoûter par la voix chaude de Nina Simone et faites danser les pages d’En attendant Bojangles, le premier roman d’Olivier Bourdeaut. Un roman d’amour complètement foldingue.

Un jeune garçon raconte émerveillé la vie amoureuse « à la folie » de son père et de sa mère, un couple qui ne vit que pour le plaisir, la fête et les amis dans un tourbillon permanent de musique, de danse, de champagne, de cocktails, de dinguerie, d’aventures plus extravagantes, plus déjantées, plus insensées les unes que les autres. Un roman qui pétille loin des conventions et du qu’en dira-t-on et fait du bien en cette époque grise, terne et triste.

Sauf que la folie de la maman qui mène la farandole va devenir démence. Et qu’après les bulles et la musique entraînante de Mr Bojangles, il n’y aura plus que des larmes et du silence. Mais on s’en fiche.

En attendant, vivons, chantons, buvons, dansons, aimons, soyons fous !

IMG_0385.JPG

Unknown.jpeg

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s