Folombre

Je fais les cent pas dans la cour de récré. Je suis arrivé trop tôt pour reprendre mon fiston. Je tue le temps en observant les bâtiments gris, les quelques arbres nus et frigorifiés, les hautes clôtures, les chaînes des grilles cadenassées à double tour… en cet hiver cru et de niveau de sécurité 3 ou 4, l’école est plus triste que jamais.

Mais le soleil apparaît soudain. Il a contourné le haut bâtiment principal, certes il est bas mais sa lumière change instantanément l’humeur des lieux, il y a maintenant du Folon sur le goudron. Un peu de poésie, en or et gris. Pour des couleurs plus chaudes, il faudra encore attendre un peu. Mais plus trop longtemps. J’entends au loin, montant de la ville, les rythmes des dernières batteries des gilles du carnaval, le printemps devrait se réveiller bientôt.

Avec ses ciels joyeux qui donnent envie d’être homme-oiseau.

FullSizeRender.jpg

folon010.jpg

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s