Wee(a)k-end

Comme tout le monde, j’écoute les nouvelles en boucle. Et comme tout le monde, j’éprouve un vague sentiment d’angoisse.

Savoir que plusieurs terroristes lourdement armés, dont un des auteurs du carnage parisien, sont dans la nature a de quoi, je l’avoue, me faire peur. Je ne suis pas, désolé, un de ces héros qui proclame son envie d’aller combattre Daesh si je n’étais pas retraité ou qui, confortablement installé dans son fauteuil devant son PC, reproche aux autorités belges leur couardise en citant des slogans d’Orwell ou de Churchill. Non, moi je ne suis qu’un gentil papi, un peu couillon et tout heureux de recevoir dans la paix campagnarde ses enfants et petits-enfants fuyant la psychose et la sinistrose bruxelloises.

Et pour conjurer l’inquiétude, j’ai éteint la télé et allumé la cuisinière électrique. Pour préparer quelques douceurs.

Dans ce monde de brutes.

photo.JPG

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s