Photo et aquarelle volées

« S’il-te-plaît Michel, arrête un peu avec ton téléphone, tu sais bien que je n’aime pas être photographiée ». Comme les vrais artistes-amateurs, ma femme ne se met jamais en avant, elle déteste être le centre d’intérêt. Donc, si je veux lui tirer le portrait, je dois voler l’instant et vite me barrer.

Elle s’est assise sur le bord du sentier dans la montagne, sans se préoccuper des crottes de vaches et de chèvres, à deux pas d’un châtaignier. L’endroit lui plaît et elle m’a demandé de détacher une petite branche de l’arbre et d’ensuite dégager les lieux afin qu’elle puisse se consacrer en paix à son hobby, l’aquarelle. Je la regarde quelques minutes, le temps de la voir prendre un rapide croquis et balayer quelques couleurs transparentes sur sa feuille de papier.

« Montre-moi ce que tu as peint ? ». « Non, ce n’est pas fini ». « Mais si, voyons, montre ! » Et hop, clic. L’aquarelle n’est pas encore sèche mais je l’ai chargée dans mon smartphone. Et par la même occasion, clic, j’ai saisi l’artiste-peintre aussi. Et je m’en vais pour ma longue balade.

Et ce matin, je regarde les deux photos prises hier et je décide de les publier sur mon blog même s’il est rarissime que j’évoque Marie-Thérése de la sorte dans un billet. Elle ne veut pas.

Mais aujourd’hui, je le fais malgré tout. Parce qu’elle le vaut bien !

Capture d’écran 2015-09-30 à 10.15.26

photo[1]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s