Réparation

Bientôt la Foire Agricole de Libramont. Est-ce que notre matériel est en ordre ?

Mes « fermiers » ont un style très personnel dans la conduite de leurs engins : courses de vitesse, collisions frontales, transport acrobatique de petit frère dans la remorque. Les machines sont solides, mais pas incassables. Et parfois arrive ce qui doit arriver : un boulon saute, un écrou pète, une roue se détache, un volant se brise. Alors, au secours !

– Papi, tu veux bien acheter un nouveau tracteur ?

– Acheter, non mais ça ne va pas ? Vous avez vu les prix, les gars ? Pour un véhicule comme celui-là, il faut près de 100, 00 EUR. Un investissement considérable quand je vois le soin et la délicatesse que vous consacrez à votre charroi. On va plutôt essayer de réparer. D’ailleurs, c’est ce que font les vrais agriculteurs : pas de dépenses inutiles ! Max m’accompagne chez Brico pour y acheter les pièces de rechange (quelques écrous et boulons) pour le montant exorbitant de 4,55 EUR.

Papi, on achète des outils ?

– Non, j’ai les clés qu’il faut dans ma grande boîte à outils.

Retour près de l’épave, il ne reste plus qu’à se retrousser les manches et à refixer le volant sur son axe. Une, deux, trois… zou, on cale la tige, on maintient bien l’essieu, on serre la vis à fond et voilà le travail. Le tracteur est réparé. Et hop, il est aussitôt utilisé comme diligence du Far West.

Quoi, les cowboys, ce sont des fermiers aussi, non ?

photo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s