Crèche de Pâques

Il a encore bien gelé cette nuit. Le toit de la petite cabane en bois est blanche de givre.

Je suis descendu tôt ce matin au fond du jardin. Il faisait beau mais glacial, le soleil faisait miroiter les grosses gouttes de rosée sur les bourgeons naissants et si la température avait été un peu plus chaude on aurait pu se croire un dimanche de Pâques comme avant. Comme quand j’étais petit et que je courais avec mes frères dans notre jardinet à la recherche d’un ou deux œufs en chocolat. Je me souviens qu’alors des buissons étaient déjà en fleurs, roses et jaunes.

Je regarde sous la haie dont les feuilles ne sont pas encore ouvertes mais je ne vois rien. Les cloches n’ont encore rien déposé pour mes petits enfants bien que je les aie déjà entendu sonner vers 7h, c’est même elles qui m’ont réveillé. Brrr…, je souffle sur le bout de mes doigts, qu’est-ce qu’il fait froid !

Je m’en vais jeter un coup d’œil dans la petite cabane et là, surprise, Sur la paille fraîche – Couve la poule blanche – Une pauvre crèche – Lui sert de berceau. Je souris, un rayon de soleil est entré par la porte grande ouverte, le givre a commencé à fondre sur le toit, la future maman a écarté ses ailes pour mieux protéger ses œufs. Il y a tout à coup du renouveau dans l’air, de la résurrection après l’hiver, oserais-je dire du printemps ?

Tous comptes faits, il semble bien que nous soyons effectivement le jour de Pâques, j’entends à l’instant les cloches du village d’à côté.

Joyeuse fête à tous !

photo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s