Un peu de silence

Impossible d’écrire quelques lignes légères ce matin. Dès que j’allume la radio, que j’ouvre mes journaux et que je branche mon ordinateur, il n’est question que de ce crash. De ces trois sportifs français morts dans une collision d’hélicoptères quelque part en Argentine lors de l’enregistrement d’une émission de télé-réalité.

Je dis « ces trois sportifs français » car il faudra quand même quelques minutes avant que j’apprenne qu’il y a « aussi » sept autres victimes dans cet accident. Des anonymes, deux pilotes et une équipe de tournage, dont on ne cause pas ou si peu.

Et la ronde médiatique habituelle de se mettre en branle. Les reportages et hommages tournent en boucle, ad nauseam, les premières images “exclusives” ne montrent pas grand chose si ce n’est un incendie mais suscitent la glose et illustrent les gros titres à la une. Et la Toile, comme dit dans ces cas-là, « s’enflamme » avec les commentaires de tous et de personne – dont les miens – qui tantôt « philosophent », tantôt se recueillent, tantôt jouent au malin ou tantôt, le plus souvent hélas, font de l’humour imbécile.

Dix personnes, et pas seulement trois vedettes, sont mortes. Pour rien. Juste pour une émission de télé. Et si maintenant que l’information est bien passée, on se taisait un peu ?

Capture d’écran 2015-01-26 à 08.54.33

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s