Inspiration

Les petits oiseaux, les fleurettes et les nains, c’est chouette dans les jardins, mais pas vraiment dans les dessins d’enfants. Il est d’ailleurs rare que ceux-ci les dessinent spontanément. Ce sont généralement des “créations” orientées par des adultes, enseignants ou parents, qui se mêlent de coacher leurs petites mains en leur donnant pour exemples des livres d’images dits pour enfants. Les crayons de couleur sombrent alors très vite dans la mièvrerie et reproduisent plus ou moins (mal)adroitement des Bambis, des Schtroumfs ou autres Lapins Crétins.

À ces dessins qui « représentent », moi je préfère ceux qui font rêver. Vive les formes improbables, les couleurs qui dansent, les collages et découpages improvisés. Heureusement, je ne suis pas le seul à penser de la sorte, de plus en plus d’instituteurs et d’institutrices partagent cette vision. Je l’ai constaté avec bonheur cet après-midi en admirant quelques authentiques œuvres d’art collées sur les vitres de la classe de mon petit Maxime de 5 ans, dont celle ci-dessous qu’il a créée.

Merci Madame l’institutrice de parler à vos petits bouts de Kandinsky ou de Miro.

photo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s