Hou la gadoue (suite)

Aïe, aïe, l’âge !

Ce dimanche, je marchais fringant sous la pluie et dans les traces boueuses du char de Sainte-Gertrude. Enfin quand je dis « fringant », c’est un euphémisme. Je faisais surtout le fier-à-bras (euh… à jambes) pour montrer à mon petit-fils Awen que 15 km de berdouille, j’avalais ça comme pour rien. Lui, c’était son premier Tour et malgré la météo maussade, il appréciait, même si « ce n’est pas facile de marcher avec des kilos collés aux semelles, hein, papi ? »

Mais ce lundi et ce mardi matin, je ressens une douleur assez vive dans le talon, donc pas de tennis dans les jours, voire les semaines, qui viennent. Rendez-vous chez le toubib demain matin. Et dire que je croyais qu’on recevait des indulgences quand on faisait un pèlerinage. Ils ont dû se tromper de carnet là-haut en m’inscrivant dans celui des châtiments corporels.

Allez, ce n’est pas grave. J’ai reçu un cadeau magnifique de Jean-François, mon beau fils : une photo-bonheur qui vaut tous les paradis du monde.

IMG_20141005_081210

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s