De l’autre côté

Triste début de semaine, j’ai appris trois décès d’amis et connaissances ce lundi.

Ce matin, avec quelques amis tennismen, j’ai assisté à la messe de funérailles de V…, un vieux copain de court parti rejoindre quelque part là-haut J…, un autre partenaire qui nous a quitté l’an passé. Deux excellents joueurs qui vont désormais taper la balle au dessus de nos têtes, joyeusement, sans crier ni rouspéter. En plus du talent, ils avaient de l’humour et du fairplay. Jamais un mot plus haut que l’autre, toujours souriants. Seuls leurs coups faisaient mal. Ma cheville se souvient encore d’une belle entorse provoquée par les balles (trop) rapides de V…

Sur sa carte d’au revoir, V… nous invite à ne pas être tristes. Il est juste passé, dit-il cool, de l’autre côté du chemin, une belle expression qui adoucit la brutalité de la mort. Et qui donne envie de croire qu’il y a une autre route ou un autre sentier, paisible apparemment, quand on l’a traversée. Mais comment ne pas avoir une boule – une balle jaune ? – dans la gorge quand ses enfants et petits-enfants ont évoqué son chemin de vie particulièrement difficile et pourtant si généreux envers eux et tous ceux qui ont eu la chance de le croiser.

Salut V…, bien le bonjour à J… et bon chemin de l’autre côté.

photo

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s