Orgie

Ils maraudent en bande. En gang. J’aime ce mot plus expressif que j’ai appris à utiliser au féminin pendant mes années québécoises. Là-bas, j’ai vu quelques fois « une gang » de Hells Angels débouler dans un boucan … d’enfer en occupant toute la largeur de l’autoroute. Garez-vous, laissez passer.

Ici c’est dans le ciel de mon jardin qu’ « une gang » de Black Angels a déboulé sans crier gare cet après-midi. J’étais tranquillement assis sous mon cerisier quand soudain une pluie de cerises s’est abattue sur la petite table marocaine, l’éclaboussant de taches et d’éclats sanglants. Une traînée de jus rouge a même coulé sur mon front. Ni une ni deux, aux abris ! Des centaines d’étourneaux avait envahi la cime de l’arbre où restaient encore quelques kilos de bigarreaux bien mûrs et inaccessibles au cueilleur peu téméraire que je suis devenu.

Là-haut, le pillage n’a duré que quelques minutes. Sauvage et bruyant. Les étourneaux qu’on appelle aussi sansonnets sont des pirates de l’air criards et complètement dingues quand les cerises sont juteuses et abondantes. Ils les piquent alors à coups de bec violents, sucent leur sang et se gavent de leur chair, les gaspillant en pagaille et les faisant valser dans tous les sens. C’est un carnage couleur de boucherie, une razzia de vampires, une orgie hystérique. Une fois rassasiés, ivres de sucre et défoncés au jus de kirsch, « la gang » de voyous s’envole vers d’autres curées en ne laissant rien derrière elle.

Si ce n’est une belle photo.

photo

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s