(Sur)réalisme diabolique

Un journaliste français, Pierre Ménés, a taclé l’équipe des Diables Rouges et leur entraîneur Wilmots, dans des interviews sur Canal+ et sur Twitter en traitant le coach belge de prétentieux et arrogant et en le présentant comme un stratège nul: « Tactiquement la Belgique c’est n’importe quoi. 5 défenseurs qui ne jouent pas, Lukaku pas au niveau, Hazard transparent et isolé. Un coach svp? ». 

Et la guéguerre s’est enflammée. Riposte de Philippe Albert, ex-star du foot belge et chroniqueur à la RTBF, commentaires de supporters belges vexés sur les médias sociaux, moqueries de supporters français, etc. Quant à TF1, la chaîne télé du foot en France, aucune diffusion n’a été – et n’est actuellement – prévue des matches des Belges sur son antenne. Trop « soporifiques » sans doute, pour reprendre un terme prononcé à plusieurs reprises par les commentateurs maison.

C’est vrai que la manière de jouer des Diables Rouges n’est pas, jusqu’à présent, très spectaculaire. Pas de bicyclettes, pas de roulettes, pas de tricks de dingues, pas d’opposite lifts, pas de jongles démentes, pas de buts qui déchirent… Non, juste trois victoires sur trois. Neuf points sur neuf. 4 goals inscrits, 1 seul encaissé – sur penalty ! – en 3 rencontres. Bref, un foot sérieux, discipliné, efficace. Réaliste !

En France, ils aimeraient plutôt que « leurs amis belges » restent marrants, modestes, fantaisistes. Qu’ils jouent bourrés comme Arno, déjantés comme Stéphane De Groodt, hallucinés comme Benoît Poelvoorde.

Allez une fois, qu’ils jouent “surréaliste” quoi !

 

 

Image

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s